En 1892, le metteur en scène Lugné-Poe installe sa troupe dans une salle parisienne, située au 55 rue de Clichy, qu’il baptise Théâtre de l’Œuvre. Il est alors auréolé par l’immense succès qui suivit la création de Pelléas et Mélisande de Maeterlinck, par laquelle il avait introduit pour la première fois la poésie symboliste sur la scène française. Pendant 37 ans, il fera de cette « Maison de l’Œuvre » un lieu consacré aux textes, avec la passion de révéler de nouveaux auteurs. S’y croiseront aussi de nombreux artistes, comme les peintres Bonnard, Vuillard et Toulouse Lautrec, Maurice Denis et Munch.

L’histoire du Théâtre de l’Œuvre est jalonnée de créations qui feront date, depuis l’Ubu Roi d’Alfred Jarry jusqu’à L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel. C’est aussi à l’Œuvre que le public français découvre pour la première fois des auteurs étrangers de premier plan : August Strindberg, Ibsen, Gabriele d’Annunzio, Oscar Wilde, George Bernard Shaw, ou encore Gorki et Gogol…

En 2005, retraçant cette histoire si riche, le Musée d’Orsay consacre une exposition au Théâtre de l’Œuvre, « naissance du théâtre moderne. »

Depuis 2012, le Théâtre de l’Œuvre est dirigé par Frédéric Franck.