Il semble bien que l'Etat se définisse comme l'institution à qui, par principe, tout est permis, puisqu'il lui revient de dire le droit. S'engager dans un conflit, prélever le bien privé, user de la menace et de la coercition : tout ce qui est interdit aux particuliers, l'Etat revendique la possibilité de s'y livrer en toute légitimité. Cela signifie-t-il que les citoyens que nous sommes aient le devoir de lui obéir en tout ? Quel pourrait être le critère d'une désobéissance légitime au pouvoir politique ? Existe-t-il une autre loi que la loi de l'Etat ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.