Philia, saison 2

Est-il possible de tout dire ?

Alors que cette année de philosophie se termine, une question semble s'imposer : avons-nous réussi à tout dire ? Cet objectif n'est-il pas impossible ? Car le langage est limité, et le réel infini... Il semble aussi impossible de dire tout du monde, que de tout dire même d'une seule chose. Vouloir tout dire, voilà qui nous semble interdit, aussi bien d'ailleurs par les pauvretés du langage que par les conventions sociales. Comment vaincre alors les frontières de tout langage ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Est-il vraiment nécessaire de travailler ?

Le travail fait partie de nos vies, ne serait-ce que parce que nous en avons besoin pour en tirer nos moyens de subsistance. Depuis toujours, le travail est pour l'homme un effort nécessaire, face au risque du manque et de la mort. Mais la nécessité du travail est-elle seulement vitale ? S'agit-il seulement, en travaillant, de perdre sa vie à la gagner ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

A quoi sert une œuvre d’art ?

L'oeuvre d'art introduit une étrange parenthèse dans les soucis du quotidien : alors que nous sommes sans cesse en quête de l'utile, du profitable, il semble bien que les fictions que produit l'artiste ne puissent nous servir à rien, qu'elles ne répondent à aucun besoin... Faut-il alors condamner la vanité de l'oeuvre d'art ? Sa gratuité ne désigne-t-elle pas une forme de nécessité un peu différente ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

La nature a-t-elle quelque chose à nous dire ?

Notre époque est préoccupée de la nature : après l'avoir longtemps ignorée, nous redécouvrons maintenant la nécessité de respecter ses rythmes et ses équilibres. Car au-delà de la question de la protection de notre environnement, c'est essentiellement notre relation, et notre réconciliation, avec ce qu'il y a de naturel en nous et dans le monde, qu'il s'agit d'accomplir. Faut-il écouter la nature ? A-t-elle quelque chose à nous dire ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Peut-on rire de tout ?

Pour des raisons techniques, le podcast de cette Soirée est indisponible pour l'instant. Il sera mis en ligne prochainement. Merci de votre compréhension.

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Faut-il toujours appliquer la loi ?

Chaque jour, le plus souvent sans y penser, nous conformons notre conduite aux lois qui organisent la vie en société. Mais il arrive parfois que nous nous trouvions placés devant une injonction qui semble contraire, soit à notre désir ou à notre intérêt, soit - plus grave encore - à l'idée que nous nous formons de ce qui est juste et bon. Y a-t-il d'autres normes de conduite que le droit positif ? Ne sont-elles pas alors un danger pour la cité ? Faut-il toujours appliquer la loi ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Qui est mon corps ?

"Mon corps m'appartient": c'est au nom de cette revendication que notre société organise un nouvel ordre des corps, dans lequel chacun doit se voir débarrassé des impératifs et de l'ascétisme hérités de l'histoire. Mais ce nouvel ordre n'a pas délivré nos corps, bien au contraire : ils sont plus que jamais sans doute soumis aux normes, aux stéréotypes que véhicule la culture commune. Et surtout, ils demeurent considérés comme les objets, nécessaires et pesants, de notre subjectivité abstraite et rationnelle. Mais qui sont ces corps que nos esprits gouvernent avec supériorité, et considèrent de l'extérieur ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Y a-t-il une intelligence de la main ?

Nous plaçons couramment la singularité de l'humain dans son intelligence rationnelle, et les connaissances abstraites qu'elle déploie. Mais est-ce dans sa raison que se trouve toute l'intelligence de l'homme ? Après tout, c'est par la trace de leurs mains, de leurs outils, de leur travail, que nos lointains ancêtres ont laissé sur la terre la trace de leur passage... N'est-ce pas le signe que la main, qui sait agir, créer, parler, porte notre premier rapport au monde, et la singularité de l'humain ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Sommes-nous capables d’être libres ?

La liberté réside d’abord dans l’absence de contraintes ; et en ce sens, pour être libre, il suffit de constater qu’on l’est, si rien ne nous empêche d’agir ou de penser à notre guise. Mais il semble bien que cette première définition soit incomplète : être libre, cela suppose peut-être de se défaire de tout ce qui, dans nos propres vies, fait encore obstacle à de vrais choix. Il semble bien que la liberté se cultive… En sommes-nous capables ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Est-il déraisonnable de croire ?

Croire, c'est donner son assentiment sans pouvoir l'appuyer sur une certitude objective. Croire, c'est nécessairement ne pas savoir - ou ne pas savoir encore. La croyance n'est-elle donc pas nécessairement une imprudence ? Et cette impuissance à se fonder sur des preuves ne condamne-t-elle pas celui qui croit à basculer dans le champ obscur de l'irrationnel ? Il n'est pas nécessaire de renoncer à croire au nom du savoir, au nom de la science. Mais il faut alors retrouver le sens d'une croyance qui, sans tout fonder sur la raison, n'est pourtant pas sans raisons.

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.