Philia, Saison 7

Pourquoi pleurer ?

Ce n’est pas comme si nous n’avions pas beaucoup de raisons de nous lamenter. Mais à quoi sert de se lamenter ? De fait, il semble bien que sangloter ne serve à rien et que le fait même de pleurer ne change absolument rien à ce qui nous fait pleurer. Et pourtant nous pleurons. Avouons-le, nous pleurons tous. Cela nous est tous arrivé, à certains peut-être plus qu’à d’autres mais il nous est tous arrivé un jour d’être saisis par les larmes et d’éprouver cette expérience si singulière, si étrange qui consiste à pleurer en sachant très bien que cela ne sert à rien. Faut-il sécher ses larmes ? Faut-il se raviver ou au contraire se raviser et tenter de comprendre ce que veut dire cette expérience étonnante ? Pourquoi pleurer ? Lire la suite

Peut-on rêver d’un monde sans violence ?

Devons-nous croire à nos rêves ou nous accommoder du réel ? Parce que nous sommes philosophes, nous sommes souvent idéalistes et nous espérons voir le monde meilleur qu’il ne l’est en vérité. Faut-il espérer qu’il s’améliore ou faut-il y renoncer une bonne fois pour toutes ? Faut-il espérer le changer ou faut-il le prendre comme nous le voyons ? Ce monde traversé de tant de violence est-il améliorable ou faut-il construire nos vies pour nous protéger de cette violence définitive ? Bref, entre l’espoir et la résignation, peut-on rêver d’un monde sans violence ? Lire la suite

Pour sauver la nature, faut-il arrêter le progrès ?

Notre monde traverse une crise que vous connaissez tous ici et tous nous sommes inquiets. Avons-nous perturbé la nature au point que notre simple survie en deviendrait impossible ? Nous savons bien que nous sommes puissants, assez puissants pour changer le monde, mais pas assez puissants toutefois pour réparer les catastrophes que notre propre puissance a produites. Comment pourrons-nous sortir de cette situation maudite ? Avons-nous déclenché un scénario que nous ne pourrons pas rattraper ? Pour sauver la nature, faut-il arrêter le progrès ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

De quoi sommes-nous vraiment responsables ?

Portons-nous sur nos épaules tout le mal du monde ? Pourquoi y sommes-nous vraiment dans ce monde dont nous nous plaignions si souvent ? Avons-nous partie liée avec tout ce qui ne va pas bien, tout ce qui ne tourne pas rond ? Ou sommes-nous les victimes de tous ces méchants ailleurs qui prospèrent sur notre dos ? Y a-t-il quelque chose que nous puissions changer ? Faut-il nous changer nous-mêmes ? De quoi sommes-nous vraiment responsables ?
Lire la suite

A-t-on le droit d’être fatigué ?

Vous n'avez donc pas fait grève, vous êtes venus travailler et j'espère que vous ne ressortirez pas d'ici trop fatigués. C'est de fait la fatigue qui va faire l'objet de notre réflexion d'aujourd'hui dans ce mois de décembre déjà trop long, dans ce froid déjà trop pesant, à cette époque singulière où le temps de travail se fait pesant et où les vacances se font encore trop lointaines... A-t-on le droit d'être fatigué ? Dans l'époque à laquelle nous vivons, cette question se pose en effet : beaucoup d'entre vous ne se sentent peut-être pas ce droit de se reconnaître fragile face au travail qu'ils ont à faire, face aux multiples soucis de la vie. A-t-on le droit d'avouer qu'on est limité, parfois fragile, incapable de tout assumer ? A-t-on le droit d'avouer sa fatigue ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Que nous enseigne l’erreur ?

Je me suis trompée ... voilà qui ouvre la réflexion de ce soir, cette réflexion si singulière sur l'enseignement de l'erreur : que nous enseigne l'erreur ? Car si vous êtes tous ici ce soir, c'est que vous êtes amis de la vérité et non pas de l'erreur. Comment pourrions-nous attendre d'apprendre quelque chose de l'erreur. L'erreur c'est le fait de se perdre, d'errer, de se laisser perdre par la complexité des choses. Que pourrait-on gagner dans le fait de s'être perdu ? Voilà la question que nous allons explorer ce soir : que nous enseigne l'erreur ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Faut-il ne jamais s’habituer ?

Faut-il ne jamais s'habituer ? Nous avons tous nos habitudes bien sûr : métro, boulot, dodo ... Notre vie est faite d'habitudes, de bonnes et de mauvaises habitudes, nous en reparlerons. Fondamentalement, ne pouvons-nous pas nous poser cette question : toute habitude n'est-elle pas mauvaise ? Parce que l'habitude nous engourdit, nous endort, nous habitue à trouver que le monde est banal, monotone et trop régulier peut-être. Parce que l'habitude étouffe ce qu'il y en nous de liberté, de nouveauté, de capacité d'attention pour la singularité des choses. Toute habitude est-elle mauvaise ? Faut-il se laisser encore toucher par la capacité d'émerveillement ou bien d'indignation parfois ? Être capable de s'indigner, de se révolter, de ne pas être blasé de ce monde, de ne pas se résigner à l'injustice ? Faut-il ne jamais s'habituer ni au pire ni au meilleur ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Le réel existe-t-il ?

Qu’est-ce qu’une chose en réalité ? Qu’est ce qui est réel ? Le réel existe-t-il comme quelque chose que nous aurions tous en commun et auquel nous pourrions nous référer, comme une sorte de pierre de touche qui pourrait nous servir de lien ? Qu’est-ce qui fait la différence entre le réel et l’irréel, entre la vérité et l’illusion ? Les deux questions sont liées. Et si nous voulons savoir, il nous faut savoir de quoi nous parlons. Alors ce soir nous allons nous poser ensemble cette étonnante question : le réel existe-t-il ?
Lire la suite

Par où commencer ?

Toutes les belles histoires commencent par "Il était une fois...". Mais avant tous les "Il était une fois...", il était toujours autre chose ! Comment commencer ? Comment recommencer ce que l'on avait entrepris ? Comment s'engager dans la réflexion philosophique, ou la reprendre où on l'avait laissée ? Par où commencer ? Derrière cette question étonnante, il y a un problème essentiel pour la vie, comme pour la pensée, qu'il nous faut tenter d'éclairer... pour commencer ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.