Vous avez déjà beaucoup de problèmes. Et en plus, il faut s'occuper des problèmes des autres, parce que les autres ont des soucis terrifiants et que parfois le malheur des autres réussit à nous faire souffrir nous-mêmes. Est-ce une forme de générosité heureuse ou est-ce le signe que nous sommes englobés par tout le malheur du monde ? Faut-il apprendre la compassion, la pitié ? Faut-il être capable de sympathie envers celui qui souffre autour de nous, ou est-il nécessaire de cultiver une saine et sage indifférence pour simplement survivre ? Le malheur des autres est-il vraiment un problème ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

La politique nous a résisté. Nous avions fini la dernière soirée en entrant dans la modernité, et bientôt nous aborderons les rives de la démocratie. Tentons ensemble de finir d’apporter une réponse à la question : « qui doit gouverner ? ».

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Nous nous retrouvons ce soir au milieu d'un débat politique enfiévré et nous allons assister, spectateurs, à ce qui va se dérouler au sein de notre "Parlement", composé de ceux que nous avons choisi pour nous représenter. Nous allons suivre, anxieux, les décisions de ceux qui ont pour mission de nous gouverner. Mais pourquoi les avons-nous choisis, eux ? D'où vient leur autorité ? Sommes-nous réellement d'accord avec nos propres choix ? Sommes-nous si certains de ceux qui dirigent cette cité qui nous rassemble ce soir ? Faisons un pas de recul et posons-nous la question ensemble : qui doit gouverner ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Nous avons tous des intentions, des projets, des passions... Nous avons tous des désirs ! Nous sommes animés par ces désirs qui sont le fond de notre vie, mais qui se portent sur des objets qui souvent se dérobent à nous. Faut-il chercher à modérer, à maîtriser ces désirs, et à ne désirer que ce que nous sommes certains de pouvoir obtenir ? Faut-il même - parce que rien n'est vraiment certain - ne plus rien désirer ? Ou bien faut-il au contraire se laisser porter par l'élan d'une envie qui dépasse de très loin la possibilité offerte à notre horizon ? Faut-il désirer au-delà du possible, au-delà du réel ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

C'est le début d'une nouvelle année... Elle sera pleine d'aventures, de surprises, d'inconnu, mais elle sera aussi pleine de moments de monotonie, de répétitions, de lassitude, d'ennui. Faut-il se révolter lorsque l'ennui vient nous toucher ? Est-ce là un accident de l'existence ou est-ce la condition de l'existence ? Est-ce une sorte de réveil obligé qui nous dit qu'il faut sortir d'une torpeur dans laquelle la vie nous conduit à nous enliser, ou faut-il reconnaitre que la condition humaine est marquée par la banalité, la trivialité, la répétition, par tout ce qui ennuie et ne peut qu'ennuyer ? Faut-il se résigner ? Faut-il accepter de s'ennuyer ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Il y a encore un peu de bruit... et le son de cette musique.... Mais dans un instant, nous n'entendrons plus rien ou presque plus rien. Et ce sera le silence, le grand silence nécessaire pour que la réflexion commence. Le silence est la condition pour qu'une parole soit entendue, la condition pour qu'un bruit se fasse entendre. Mais le silence pourrait-il être lui aussi être quelque chose qu'il faut écouter ? Le silence fait partie de nos vies, parfois nous voudrions l'en chasser, parfois au contraire, nous le recherchons, mais dans tous les cas, a-t-il quelque chose à nous enseigner ? Que dit le silence ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Nous avons cherché à connaître la vérité, et pour cela, nous nous sommes tournés vers les choses qui sont, de manière à faire en sorte que notre esprit s'ajuste à la réalité. Nous avons cherché ce qui existe : ne serait-il pas utile aussi de connaître ce qui n'est pas. Il y a là comme un jeu d'esprit, comme un paradoxe, mais ce paradoxe n'est-il pas plus sérieux qu'il n'y paraît ? De fait, nos vies sont remplies de réalités consistantes, et peut-être aussi d’illusions, de fictions, d'apparences, de choses auxquelles on ne saurait conférer sérieusement une existence. Nous allons croiser ce qui manque de réalité. Qu'est-ce qui n'existe pas ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Vous voulez apprendre des choses. J'espère que je serai à la hauteur pour pouvoir les enseigner ! Nous essayons d'apprendre, de connaître la vérité, et cela a été l'objet de nos rencontres précédentes. Mais de ce que nous essayons d'apprendre, le savoir le plus essentiel est celui qui consiste à nous permettre de mieux nous orienter dans cette vie, à nous permettre d'apprendre comment il faut en user, comment nous pouvons nous rapporter au monde qui nous entoure et au vivant qui s'y trouve. Nous pouvons apprendre beaucoup de choses, beaucoup de vérités peut-être, beaucoup de techniques aussi, beaucoup d'arts et d'expériences mais pouvons-nous apprendre ce qu'il y a de plus important. ? Peut-on apprendre à vivre ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Nos vies sont remplies d'énoncés, d'assertions, d'affirmations, d'hypothèses, d'axiomes ; nous avons beaucoup d'idées. Mais parmi toutes ces idées, lesquelles sont vraies ? Desquelles pourrions-nous dire qu'elles nous permettent de connaître le monde qui nous entoure ? Desquelles sommes-nous certains qu'elles sont vraiment fondées sur la réalité ? Au seuil de cette année de philosophie, il importe de se demander ce que veut dire savoir puisque c'est de savoir la vérité qu'il s'agit lorsque nous nous retrouvons. Comment peut-on savoir lesquelles de nos idées sont vraies ? Comment peut-on connaître les descriptions du monde qui sont erronées et celles auxquelles se fier ? Comment sait-on qu'on sait ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.

Vous êtes ici peut-être avec l'espoir de trouver quelque chose de changé. Depuis que nous nous sommes quittés à la fin de l'année dernière, vous aussi avez changé, vous êtes nouveaux. Et pourtant, vous êtes aussi les mêmes ! Nous espérons tous changer, nous espérons la rupture qui nous permettrait de voir le monde enfin s'améliorer et qui nous permettrait de progresser nous aussi. Y a-t-il quoi que ce soit qui change dans ce monde ? Est-il possible de trouver quelque chose qui ne soit pas le même que ce que nous n'avons cesser de croiser ? Y a-t-il quelque chose de nouveau ?

Connexion nécessaire

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder
aux enregistrements des conférences.